Internet haut débit par satellite pour votre prochaine croisière. Yay?

Jusqu’à récemment, faire une croisière nous obligeait à déconnecter.

En mer, le service de téléphonie cellulaire était inégal, cher ou les deux, et les téléviseurs dans la cabine ne montraient qu’une poignée de chaînes, la plupart faisant la publicité de choses à faire pendant la croisière.

Pour se divertir, les passagers devaient participer à des événements en direct comme des concours de karaoké, des compétitions de ventre plat, des excursions à terre ou – beurk – discuter avec des inconnus.

Plus maintenant. Les principales compagnies de croisières ont annoncé une expansion rapide de la disponibilité de l’Internet sans fil haut débit à bord grâce à SpaceX Satellites Starlink.

Yay?

Sur Twitter, Royal Caribbean Group a déclaré samedi que tous ses navires seraient équipés d’ici la fin mars de la technologie satellitaire en orbite basse mise au point par Elon Musk. L’annonce fait suite à un essai réussi à bord du Freedom of the Seas. La compagnie possède les lignes Royal Caribbean International, Celebrity Cruises et Silversea Cruises.

Carnival Corp. a suivi cette annonce mercredi avec un communiqué déclarant que les navires de ses marques disposeraient bientôt du service Internet haut débit Starlink. Le service a commencé à être déployé sur les navires Carnival Cruise Line et AIDA Cruises en décembre, et la société prévoit de l’étendre à Princess Cruises, Holland America, Seabourne, Costa Cruises, Canard et d’autres dans un proche avenir.

“Pour beaucoup de nos clients, il est devenu de plus en plus important de maintenir le type de connectivité en mer auquel ils se sont habitués à la maison, et bien sûr de partager les expériences inoubliables de leur croisière avec leurs amis et leur famille”, Carnival Le PDG de Corp., Josh Weinstein, a été cité dans le communiqué. “Nous sommes dans le domaine du bonheur, et Starlink permet à nos clients de partager aussi facilement que possible tous leurs grands moments et souvenirs, leur donnant encore plus de joie pendant leurs vacances en croisière.”

Dans cette capture d'écran d'une de ses vidéos promotionnelles, Royal Caribbean montre une passagère naviguant sur Internet à haut débit sur sa tablette.  Les principales compagnies de croisières se précipitent pour installer un service Internet haut débit à bord de leurs navires afin de corriger ce qu'un responsable de Royal Caribbean a récemment appelé le "expérience client négative" de vitesses en ligne lentes.

Divulguant en juin dernier son plan de partenariat avec SpaceX, le vice-président de Royal Caribbean Group pour l’excellence opérationnelle, John Maya, a déclaré à la Federal Communications Commission que la lenteur des vitesses Internet à bord offrait des “expériences négatives aux clients” et ralentissait les “progrès commerciaux souhaités” de l’entreprise.

Bien sûr, rester connecté à Internet haut débit par satellite ne sera pas inclus dans votre tarif de base. Les compagnies de croisières facturent depuis longtemps un supplément pour l’accès à Internet, mais comme pour le service à domicile, les prix sont restés constants même si les vitesses et la bande passante ont fortement augmenté.

Le site de la technologie ZeroHedge.com a rapporté en juin dernier que Starlink augmenterait les vitesses Internet disponibles des navires de croisière de 3 à 5 mégaoctets par seconde à entre 50 et 250 Mbps. Le ménage moyen, dit-il, fonctionne à environ 43 Mbps.

Selon les sites Web axés sur les croisières, les prix varient selon le navire, la destination et la durée de la croisière. Les forfaits achetés pour les familles nombreuses naviguant une semaine ou plus coûteront naturellement moins cher par jour, par appareil, qu’un accès acheté à la journée pour un ou deux utilisateurs.

Le service le plus cher de Royal Caribbean, Voom Surf & Stream, coûte environ 27 dollars par jour pour un maximum de quatre appareils, a rapporté le site Web Cruisefever.net le 10 janvier.

Les réactions aux nouvelles des déploiements à grande vitesse sur Twitter ont été généralement positives. “Il était temps”, a déclaré un utilisateur. Tout le monde n’est pas convaincu. “Oh joie”, a déclaré un autre. “Maintenant, je peux m’asseoir dans une pièce sur un bateau et surfer sur Internet.”

Dans une déclaration envoyée par courriel, CruiseCritic.com la rédactrice en chef Colleen McDaniel a écrit que de plus en plus de voyageurs recherchent un accès en ligne plus rapide. “Les voyageurs d’aujourd’hui sont plus connectés que jamais – que ce soit sur les réseaux sociaux pour partager leurs expériences en direct, ou même en travaillant à bord de leurs navires (ce que nous voyons comme une tendance ces derniers temps).”

D’un autre côté, a posté un utilisateur de Twitter, “Je pensais que l’un des principaux arguments de vente d’une croisière était de s’éloigner de tout – de ne pas l’emporter avec soi. Vous pouvez dire à votre patron : ‘Pas d’internet, donc je ne peux pas travailler.’ »

Mais selon McDaniel, “l’amélioration continue de leurs offres Wi-Fi par les croisiéristes est généralement acceptée à bras ouverts par les croisiéristes”.

Ainsi, lors de votre prochaine croisière, vous pourrez camper sur une chaise et regarder votre écran comme à la maison.

Vous pourrez photographier et critiquer tout ce qui se trouve sur la ligne du buffet avec des amis sur les réseaux sociaux tout en partageant d’adorables vidéos des concours de rots de vos enfants.

Levers du soleil, couchers de soleil, serveurs dansants, paiements aux machines à sous, observations occasionnelles de requins – tous partageables en temps réel avec tout le monde sur la terre ferme.

Et du contenu en streaming : vous pourrez retourner dans votre cabine et rattraper les épisodes non regardés de vos favoris Netflix et Hulu. Comme à la maison.

Les croisiéristes qui préfèrent se déconnecter pourront se retirer en n’achetant tout simplement pas de forfait Internet, a déclaré McDaniel.

Ils seront les plus vigilants dans les petits ascenseurs, les passages et les boutiques hors taxes, essayant d’éviter d’entrer en collision avec les autres passagers qui traînent comme des zombies et crient dans leurs appareils. Comme à la maison.

Ron Hurtibise couvre les questions commerciales et de consommation pour le South Florida Sun Sentinel. Il peut être joint par téléphone au 954-356-4071, sur Twitter @ronhurtibise ou par courriel à rhurtibise@sunsentinel.com.

Leave a Comment