La chose la plus effrayante à propos de M3gan ? Sa technique pianistique.

Ce week-end, j’ai succombé à l’attraction de tous les marketing meme-y et est allé au théâtre pour voir le succès surprise de la comédie d’horreur M3gan. J’ai généralement apprécié—les blagues sont drôles, les jump scares efficaces, les intrigue centrée sur le robot plutôt intelligente en plus de notre nouvelle vague de anxiété liée à l’intelligence artificielle. Il n’est pas le plus sanglant ou alors le film le plus effrayant– les flux sanguins devaient rester PG-13 – mais la tension constante et les références aux classiques de l’horreur font bien leur travail. Pourtant, pour moi, l’aspect le plus effrayant du film ne vient pas de tout ce à quoi on pourrait s’attendre : les meurtres hors écran, le visage humanoïde dérangé de M3gan, les pressions du capitalisme. Cela découle en fait d’une scène de 10 secondes trompeusement insignifiante qui se déroule à peu près à mi-chemin du film, dans laquelle le bot titulaire prend le piano de la maison. Vous vous souviendrez peut-être l’avoir aperçu dans le bande annonce:

Pour être clair, je ne trouve pas cette scène si viscéralement terrifiante pour l’air de piano lui-même (dans le film, une solide reprise instrumentale du hit n ° 1 de Martika en 1989 “Des soldats de plomb”), ou pour la menace globale du moment, un tournant dans le développement de M3gan. Au lieu de cela, j’aimerais revenir en arrière et me concentrer sur quelque chose d’apparemment plus anodin : les mains.

Si je regarde ces mains de poupée-tueur de robots (pour la plupart normales), c’est parce que je suis impressionné par le fait qu’elles ont une position de main assez solide au piano. En tant qu’ancien étudiant de piano de longue date, c’est quelque chose qui se démarque toujours lors de tout concert en direct, enregistrement visuel ou performance au clavier : le structure de la position de la main. Mes collègues pianistes se souviennent peut-être de toutes les leçons sur le fait de mettre votre main en forme de coupe pour égaliser la longueur de vos doigts, de garder vos jointures pliées et fermes sans tendre vos bras, de garder vos coudes au niveau approprié, de ne jamais laisser vos articulations se déformer lorsque vous frappez une nouvelle note en prenant soin de vous positionner de manière à ce que vos mains ne soient ni à plat sur le piano ni trop relevées ou recroquevillées. Il s’agit de rigidité et de dextérité simultanées, en gardant votre technique précise tout en vous permettant de jouer librement. Ce n’est certainement pas facile. Mes propres professeurs m’ont fait percer sans fin Exercices Czerny et Hanon destinés à enseigner une bonne posture. Ce n’est donc pas une leçon que j’ai jamais oubliée, et il y a de fortes chances que si vous avez déjà été bon dans les 88, vous ne l’avez pas oublié non plus. De toute évidence, c’est aussi l’une des nombreuses leçons qui ont été intériorisées par l’IA de M3gan

Les mains de M3gan au piano
Maintenant c’est comment tu le fais.
Capture d’écran de YouTube/Universal Pictures

Vous pensez peut-être : Et alors ? Mais ce que fait M3gan là-bas est loin d’être courant dans le canon du piano cinématographique. En fait, dans beaucoup trop de films, dont certains, contrairement à M3ganse concentrent en fait sur des acteurs jouant du piano – les pianistes humains ont des terrible positionnement des mains. En tant que spectateur dont le régime de piano s’est relâché ces dernières années mais qui courbe encore instinctivement sa main avant de frapper un jeu de touches différent (sur mon ordinateur portable), cela me fait perdre la tête. Oui, je me rends compte que beaucoup d’acteurs ne sont pas des musiciens formés et capables. Non, je ne dis rien sur la scène de Gros. Oui, j’ai lu ce profil de publication commerciale qui se penche sur la façon dont un membre de la distribution a été donné cours intensifs de piano en quête de reconnaissance. Non, je ne pense pas que Bill Murray ait fait du bon travail dans jour de la marmotte-que Sons de Rachmaninov donc maladroit.

Le fait est qu’une bonne position des mains est essentielle même pour jouer du piano de base, oubliez le niveau de Van Cliburn. Des doigts fermes, incurvés, réguliers mais flexibles sont ce qui permet d’obtenir les meilleurs sons possibles de n’importe quelle note ou mélodie de piano. Pourtant, si mon visionnage de film est une indication, une poupée robot tueuse montre une bien meilleure technique en quelques secondes que beaucoup de personnages humains pendant des durées entières de films.

Vous ne me croyez pas ? J’ai compilé un dossier de preuves. Tout d’abord, regardons un autre film récent et bien-aimé: Appelez-moi par votre nomavec le talentueux Timothée Chalamet.

C’est vraiment une mauvaise forme, mon gars. Ces doigts plats ! Le rebondissement constant des mains et des bras, un gaspillage d’énergie physique inutile et inutile ! Ces muscles fléchissant, montrant à quel point ils sont tendus ! J’ai du mal à croire qu’un personnage fictif qui consacre ostensiblement autant de temps à son piano soit aussi bâclé avec son doigté, mais bon, je ne suis pas un acteur nominé aux Oscars.

Passons à une autre performance nominée aux Oscars dans un autre nominé pour le meilleur film : Ryan Gosling dans La La Terre. Sa technique ici n’est pas la pireexactement. J’ai tendance à accorder plus de latitude aux pianistes de jazz – pensez à Art Tatum, le début des années 20elégende du siècle qui, bien que déficient visuel et surtout autodidacte, pouvait balancez les trilles et les trémolos les plus rapides, les plus clairs et les plus incroyables sans “bonne” technique. Ryan Gosling, cependant, n’est pas Art Tatum. Vous pouvez dire à quel point ses mains sont rigides, à quel point ses sauts croisés sont forcés, à quel point sa préparation instantanée pour atterrir sur des accords est maladroite. Je veux dire, pour ne pas dénigrer le talentueux M. Gosling, qui joue des morceaux impressionnants dans le film (comme il a appris sur le tas), mais son amateurisme s’affiche brutalement. Il n’est pas le seul gars de jazz offensant dans le cinéma récent – la façon dont le piano joue sur Pixar Âme était animé n’est pas génial non plus. Mais ce n’est que le dernier d’une longue histoire de représentations de piano bâclées dans les films d’animation.

Un autre extrait des fichiers de l’Académie : le biopic controversé de Freddie Mercury Rhapsodie bohémienne. La transformation de Rami Malek en défunt leader de Queen était indéniablement impressionnante, mais cela ne s’est pas traduit par la position des mains. Maintenant, j’ai aussi tendance à accorder beaucoup de latitude aux pianistes de rock ; c’est dur à croire Graisses Domino, Jerry Lee Lewisou alors Mercure lui-même aurait eu l’impact qu’ils ont eu s’ils avaient été liés par un métier classique. Toujours, cette est ce qui vous fait gagner le meilleur acteur ? Tous les accessoires dus pour obtenir le formation pour interpréter ces riffs immortels de Mercury tout seul, mais mec, vous n’avez vraiment pas besoin de forcer vos mains sur le dos des touches comme ça. Ce n’est ni efficace ni rapide ! Le tout aurait pu être beaucoup plus facile si vous aviez modifié votre style de martelage d’accords juste une touche.

De peur que vous ne soyez amené à croire qu’il s’agit d’une tendance récente, laissez-moi vous diriger vers pas moins d’un film que Casablanca. Je déteste faire le grand chanteur Dooley Wilson comme ceci : Il n’était pas pianiste lui-même, et les touches que vous entendez dans le film sont doublées. Mais allez. Il aurait pu faire un peu plus d’efforts dans les scènes où ses mains de jeu sont visibles, au lieu de posant ses mains de haut en bas sur le montant. Je ne suis pas sûr d’être en désaccord avec le commentateur de YouTube qui considère que c’est “le pire doigté de l’histoire du cinéma”.

Je pourrais continuer encore et encore. Le manque de respect envers nul autre que Scott Joplin dans son propre biopic de 1977; les incohérence dans postes dans le film qui ose s’appeler Le piano. Et bien sûr, je crierai des moments de piano cinématographiques avec une technique superbe, de films à thème approprié comme Amédée, Briller, Le pianisteet La légende du pianiste sur l’océan. Ce n’est pas impossible à réaliser ! Mais cela a été une vérole pour les films en anglais pendant trop longtemps, et avec la sortie en janvier de M3gannous commençons 2023 avec un groupe d’acteurs réputés qui se font surpasser par un androïde. Comment espérons-nous garder l’IA hors de l’industrie de la musique si nous ne pouvons même pas faire semblant pour le surpasser ? J’ai beaucoup d’inquiétudes quant à la façon dont la classe créative déjà battue souffrira de Commodités alimentées par l’IA. J’ai moins de sympathie pour les acteurs qui ne se donnent même pas la peine d’intérioriser les enseignements élémentaires du piano. Façonne ces mains, humanité, de peur que les M3gans du monde ne viennent pour vous.

Leave a Comment