Réalités personnelles étendues ? La première étude pilote du projet EXPERIENCE a débuté dans le but d’améliorer le diagnostic des troubles de santé mentale via la réalité virtuelle

Dans un blog sur l’amélioration du diagnostic des troubles de santé mentale, l’assistante de recherche Sara Sutori discute DE L’EXPÉRIENCEune étude d’un environnement VR conçu pour l’évaluation des symptômes dépressifs, enregistrée au Registre ISRCTN.

Le projet EXPERIENCE

Le projet EXPERIENCE vise à permettre la création et le partage de réalités personnelles étendues. Les réalités personnelles étendues sont des environnements virtuels personnalisés générés à partir de données neurophysiologiques personnelles et équipés d’informations psychologiques, cognitives et comportementales. La réalité personnelle étendue d’un utilisateur (fournisseur) peut être partagée avec d’autres qui revivront la même expérience via des stimuli visuels-auditifs et tactiles, une manipulation spatio-temporelle et un biofeedback multiple. Cela permettra un nouveau type d’interaction sociale et donnera accès à de nouvelles couches de conscience auparavant inaccessibles. Concrètement, le projet débouchera sur un système de technologies matérielles et logicielles prêt et simple à utiliser qui permettra à chacun de générer ses propres environnements VR.

Le consortium de recherche responsable du projet travaille en permanence à la création de l’infrastructure matérielle et logicielle requise – y compris, mais sans s’y limiter, un système portable pour l’enregistrement des états physiologiques ainsi qu’une intelligence artificielle avancée pour une utilisation facile et reconstruction rapide d’environnements physiques en réalité virtuelle (actuellement limitée à des environnements statiques et intérieurs). Dans le même temps, des recherches scientifiques sont en cours pour mieux comprendre les expériences personnelles subjectives, par exemple la perception de l’espace-temps ; ainsi que d’utiliser le système EXPERIENCE et les réalités personnelles étendues pour le diagnostic et le traitement des troubles affectifs.

Les protocoles de diagnostic actuels des troubles affectifs sont souvent basés sur des auto-rapports et une communication verbale entre le patient et le psychiatre. Ainsi, il faut que le patient réfléchisse et décrive avec précision ses symptômes et que le professionnel de la santé mentale comprenne avec précision son expérience personnelle.

Évaluation de la santé mentale – pertinence de la réalité virtuelle ?

Le système EXPERIENCE vise à rendre le processus de diagnostic plus direct en supprimant la barrière de communication. Ceci est rendu possible par la réalité virtuelle, qui permet l’observation directe et la mesure du comportement. En identifiant d’abord les schémas de comportement qui diffèrent entre les personnes atteintes de troubles affectifs et les individus en bonne santé, le système a la promesse de reconnaître plus tard le même schéma et de soutenir le processus de diagnostic. Actuellement, le consortium travaille sur l’évaluation de la gravité des symptômes dépressifs, mais plus tard, il se concentrera également sur l’anxiété et l’anorexie mentale.

L’étude pilote a commencé

La collecte des données a débuté dans le DE L’EXPÉRIENCE à Padoue, en Italie, pour tester la première version d’un environnement VR spécialement conçu pour l’évaluation des symptômes dépressifs. Les participants sont libres d’explorer l’environnement virtuel qui ressemble à une maison familiale – ce faisant, de nombreuses mesures sont enregistrées, y compris certains comportements, le regard, les performances cognitives et même des mesures physiologiques. Les données collectées seront utilisées pour former un algorithme d’apprentissage automatique qui devrait évaluer les symptômes dépressifs en se basant exclusivement sur l’engagement avec l’environnement virtuel.

Nous verrons lesquelles des mesures sont informatives, celles-ci pourront ensuite être prises en compte dans les futures versions du système. Les futures versions seront plus personnelles – par exemple en utilisant des enregistrements personnels d’environnements virtuels au lieu d’un préconçu. Plus les technologies matérielles et logicielles du projet évoluent, plus de données seront disponibles pour informer les algorithmes.

Incidence possible

Nous espérons que le système EXPERIENCE sera en mesure de soutenir le diagnostic des troubles affectifs en incorporant des mesures nouvelles et objectives dans le processus de diagnostic. Cela pourrait conduire à une détection plus précoce ou permettre l’identification de différents sous-groupes de patients.

À l’avenir, les possibilités de traitement du système EXPERIENCE seront également étudiées, y compris par exemple la thérapie d’exposition en réalité virtuelle.

Plus d’information

Veuillez visiter le Site de l’EXPERIENCE pour plus d’informations ou suivre le projet sur les réseaux sociaux (Facebook, Twitter).

Le financement

Le projet EXPERIENCE et l’étude sont financés par le programme-cadre H2020 de la Commission européenne, subvention n° 101017727.

Leave a Comment