Snobé par les Oscars ! Brad Pitt, Viola Davis et Adam Sandler exclus des nominations à l’Académie

Sortez votre doigts de hot-dog: Il est temps de compter les nominations aux Oscars de cette année.

Comme prévu, l’épopée de science-fiction de Daniel Kwan et Daniel Scheinert « Tout, partout, à la fois » a dominé la programmation de mardi avec 11 hochements de tête, tout comme celui de Martin McDonagh “Les Banshees d’Inisherin” et d’Edward Berger “À l’Ouest, rien de nouveau” avec neuf chacun. Vétérans bien-aimés Cate Blanchett (“Répertoire”) et Michelle Yeo (“Everything Everywhere”) ont tous deux remporté les meilleures performances en carrière, ainsi que des rois de retour Ke Huy Quan (“Tout Partout”) et Brendan Fraser (“La baleine”).

Les Oscars reviennent le 12 mars sur ABC (8 EST/5 PST), animé par Jimmy Kimmel. Voici les plus grands films et stars à se faire snober pour les nominations :

“Top Gun : Maverick”

Même avec une nomination pour la meilleure image et une multitude de hochements de tête dans les catégories techniques, la suite à succès de “Top Gun” a été exclu du meilleur réalisateur (Joseph Kosinski) et – plus flagrant – du meilleur acteur (Tom Cruise). Il a également raté une nomination pour la meilleure photographie, qu’il avait été largement prédit de gagner.

Viola Davis pour “The Woman King”

Davis livre une performance spectaculaire dans “La femme roi”, jouant un général fatigué du monde qui retrouve sa fille perdue depuis longtemps (Thuso Mbedu). Mais la sortie de septembre a été oubliée par les électeurs, qui ont également ignoré le film du meilleur film, réalisateur (Gina Prince-Bythewood) et actrice de soutien (Lashana Lynch).

Adam Sandler pour “Hustle”

Après avoir été snobé par les Oscars pour le thriller de jeu “Uncut Gems” de 2019, Sandler a de nouveau tenté une nomination avec le drame de basket-ball “Hustle”. Mais même avec un signe de tête du meilleur acteur des SAG Awards, le géant de la comédie n’a finalement pas pu franchir la ligne d’arrivée.

Réalisatrices

Au cours des deux dernières années, Chloé Zhao (“Nomadland”) et Jane Campion (“Le pouvoir du chien”) sont entrées dans l’histoire en tant que deuxième et troisième femmes à avoir remporté le prix du meilleur réalisateur en près de 100 ans d’histoire aux Oscars. Mais l’Académie a fait un pas de géant mardi en ne nominant que des hommes dans la catégorie, au cours d’une année qui nous a offert des films exquis de Sarah Polley (“Women Talking”), Prince-Bythewood (“The Woman King”) et Charlotte Wells (“Après-soleil”), parmi beaucoup d’autres.

“Panthère noire : Wakanda pour toujours”

Angela Bassett est la première à remporter l’Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle pour “Wakanda pour toujours”, apportant une gravité émotionnelle au rôle d’une mère et d’une reine en deuil. Mais la suite de Marvel n’a pas pu égaler la formidable récompense du premier “Black Panther”, qui est devenu le premier film de super-héros à remporter une nomination pour la meilleure image en 2019.

Danielle Deadwyler pour ‘Till’

L’étoile montante a remporté des nominations à gauche et à droite pour son portrait dévastateur de la résiliente Mamie Tillmilitante des droits civiques et mère d’Emmett Till dans “Till”. Mais même avec des victoires du National Board of Review et des Gotham Awards, Deadwyler a été ignorée dans la catégorie de la meilleure actrice, où Andrea Riseborough (“To Leslie”) a surpris après une campagne virale aux Oscars.

‘Glass Onion: Un mystère à couteaux tirés’

Le polar étoilé de Rian Johnson était un succès en streaming pour Netflix et a même reçu un signe de tête pour le meilleur long métrage des Producers Guild Awards (un indicateur fiable des Oscars). Mais la suite de “Knives Out” a échoué dans les nominations de mardi, ne gagnant qu’un signe de tête pour le scénario le mieux adapté.

Dolly de Leon pour ‘Triangle of Sadness’

Charlbi Dean (de gauche), Dolly de Leon et Vicki Berlin se retrouvent bloqués sur une île de "Triangle de tristesse."

Charlbi Dean (de gauche à droite), Dolly de Leon et Vicki Berlin se retrouvent bloqués sur une île dans “Triangle of Sadness”.

L’actrice philippine est une voleuse de scène du troisième acte dans la satire de richesse “Triangle of Sadness”, jouant une femme de ménage qui prend le pouvoir après qu’un bateau de croisière de luxe a été attaqué par des pirates. De Leon a remporté les nominations aux Golden Globes et aux BAFTA pour la meilleure actrice dans un second rôle, mais a été ignorée par Oscar. Mais le film lui-même a quand même réussi trois hochements de tête majeurs, pour la meilleure image, le meilleur réalisateur (Ruben Östlund) et le meilleur scénario original.

Brad Pitt pour “Babylone”

Brad Pitt joue une star hollywoodienne vieillissante face au producteur parvenu de Diego Calva dans "Babylone."

Brad Pitt joue une star hollywoodienne vieillissante face au producteur parvenu de Diego Calva dans “Babylone”.

L’A-lister donne sa performance la plus poignante à ce jour dans “Babylone,” jouer un acteur qui boit dur et qui s’attaque à son pouvoir de star en déclin. Mais la réception polarisante du film et son box-office abyssal ont peut-être gâché ses chances : après avoir décroché le prix du meilleur acteur dans un second rôle des Globes le mois dernier, Pitt n’a été distingué pour aucun autre prix majeur cette saison.

Paul Dano pour “Les Fabelman”

Dano ne peut tout simplement pas faire une pause. Bien qu’il soit apparu dans plusieurs nominés pour le meilleur film, dont “Il y aura du sang”, “Little Miss Sunshine” et “12 Years a Slave”, l’acteur n’a pas encore obtenu de nomination aux Oscars. Nous espérions que cela pourrait changer cette année pour son travail discret et déchirant en tant que père de Steven Spielberg dans “The Fabelmans”, mais Dano a de nouveau été exclu. Ses co-stars, Michelle Williams et Judd Hirsch, ont toujours réussi respectivement la meilleure actrice et le meilleur acteur de soutien.

James Cameron pour ‘Avatar : la voie de l’eau’

Le cinéaste emblématique est sept fois nominé aux Oscars et triple lauréat. Mais même avec quatre nominations pour son suite visuellement époustouflanteCameron n’a pas pu flotter dans la course bondée du meilleur réalisateur de cette année.

SS Rajamouli pour ‘RRR’

Le cinéaste indien a été la vedette de la saison des récompenses, côtoyant Spielberg et Cameron, et prononçant des discours émouvants aux Globes et aux New York Film Critics Circle Awards. Certains experts pensaient que Rajamouli pourrait décrocher la catégorie du meilleur réalisateur pour son spectacle d’action à couper le souffle « RRR », mais son nom était malheureusement absent de l’annonce de mardi.

Eddie Redmayne pour “La bonne infirmière”

Eddie Redmayne a raté une nomination aux Oscars pour "La bonne infirmière."

Eddie Redmayne a raté une nomination aux Oscars pour “The Good Nurse”.

Malgré avis mitigés à positifs et très peu de campagne, Redmayne a traversé la saison des récompenses avec le drame du vrai crime “The Good Nurse”: récupérant les meilleurs hochements de tête des acteurs de soutien des Globes, SAG et BAFTA pour avoir joué le tueur en série Charles Cullen. Mais l’académie n’a pas partagé l’amour, négligeant l’ancien lauréat d’un Oscar pour sa performance effrayante.

Baz Luhrmann pour “Elvis”

L’auteur australien s’est taillé une voie excentrique avec “Roméo + Juliette”, “Moulin Rouge!” et “The Great Gatsby”, mais n’a en quelque sorte jamais été nominé pour l’Oscar du meilleur réalisateur. Il devra également s’asseoir cette année, malgré une nomination pour la meilleure photo pour son biopic “Elvis”.

Préparez-vous pour les Oscars 2023

Nominations aux Oscars : ‘Everything Everywhere’ mène avec 11, Jamie Lee Curtis obtient le premier signe de tête

Les meilleurs films de 2022, classés : De “Top Gun: Maverick” de Tom Cruise à “The Whale”, “RRR”

De ‘Glass Onion’ à ‘Top Gun: Maverick’ : 30 films que vous devez diffuser dès maintenant

Les 94 meilleurs gagnants des Oscars : Classé parmi les piresSt

Cet article a été initialement publié sur USA TODAY : Oscars snobés: “Black Panther”, Brad Pitt et Viola Davis ratent les nominations

Leave a Comment