Tempête au Québec : plus de 230 000 clients sont privés d’électricité en raison d’une tempête de neige

Des dizaines de milliers de Québécois se sont réveillés vendredi matin sans électricité, presque toutes les écoles du Grand Montréal sont fermées et plusieurs vols sont annulés ou retardés alors qu’une forte tempête hivernale balaie la province.

À l’aube de la fin de semaine chargée des vacances, plus de 230 000 clients d’Hydro-Québec ont perdu l’électricité.

Les régions les plus touchées sont Québec, les Laurentides et l’Outaouais. Certains résidents de Québec ont perdu leurs abris d’auto, communément appelés Tempos, en raison des vents violents, ce qui a incité la police locale à inciter les gens à sécuriser les structures.

«En raison des prévisions météorologiques d’aujourd’hui et de demain, le nombre de clients sans électricité pourrait continuer d’augmenter», a indiqué Hydro-Québec dans un avis aux clients. “Nos équipes travaillent pour rétablir le service le plus rapidement possible.”

Des pannes mineures sont signalées dans la région de Montréal.

Veille et avertissement dans le sud du Québec. (Lori Graham/Nouvelles de CTV)

Plusieurs écoles sont fermées dans la région du Grand Montréal vendredi alors que la puissante tempête apportera un mélange désordonné de neige abondante, de pluie battante, de pluie verglaçante et de vents puissants pendant la fin de semaine.

“Nous ne verrons peut-être qu’une seule de ces tempêtes tous les cinq ou dix ans”, a déclaré le météorologue d’Environnement Canada, Mitch Meredith, à La Presse canadienne. “Je n’ai vu que quelques tempêtes comme celle-ci au cours des 20 dernières années.”

AVERTISSEMENT DE GEL FLASH ÉMIS

Environnement et Changement climatique Canada a émis un avertissement de gel éclair pour la région de Montréal juste avant 9 h vendredi alors que la température devrait chuter tandis que la neige se transforme en pluie. “L’eau stagnante, la neige fondante et toute précipitation qui tombe gèleront à mesure que la température baisse”, a déclaré vendredi l’agence météorologique.

Montréal atteindra un maximum de 5 °C, mais l’air plus froid le fera descendre à -3 °C en après-midi, entraînant un risque de pluie verglaçante.

Sarah Bensadoun, porte-parole du ministère des Transports du Québec, a déclaré à CTV News que les conducteurs peuvent s’attendre à voir des équipes dégager les routes jusqu’à 24 à 48 heures après la chute des précipitations pour éviter les conditions glissantes.

Elle a déclaré qu’en milieu de matinée, il n’y avait pas d’accès entre Québec et le Saguenay-Lac-St-Jean en raison de fermetures de routes dans la région. Il n’y avait pas de calendrier pour leur réouverture.

“La recommandation numéro un serait de retarder ou d’annuler tout type de trajet car les conditions météorologiques changent”, tout comme les conditions routières, a-t-elle ajouté. “Ce n’est pas sûr du tout.”

L’avertissement de chute de neige émis jeudi a pris fin vendredi matin, mais des veilles et des avertissements restent en vigueur dans diverses régions s’étendant de l’Ontario au Canada atlantique.

Environnement Canada annonce 15 à 20 centimètres de neige.

LES COMPAGNIES AÉRIENNES ANNULENT, RETARDENT LES VOLS

Tard jeudi, WestJet a annulé de manière proactive des vols dans les aéroports de l’Ontario, du Québec et de la Colombie-Britannique en raison de la tempête.

Les annulations s’appliquaient aux aéroports de Toronto, ainsi qu’à Ottawa, Londres, Montréal et Waterloo.

Les passagers regardent le tableau d’affichage de l’état des vols à l’aéroport Montréal-Trudeau lors d’une puissante tempête hivernale le vendredi 23 décembre 2022. (CTV News)

Pendant ce temps, des dizaines de vols au départ de l’aéroport international de Montréal ont été retardés ou annulés vendredi matin.

Air Canada a déclaré vendredi qu’elle avait annulé “un certain nombre de vols” à Ottawa, Montréal et Toronto, y compris tous ses vols au départ de l’aéroport de l’île du centre-ville de Toronto, invoquant la tempête, la capacité réduite de l’aéroport et les contraintes opérationnelles.

Les conducteurs sont invités à faire preuve de prudence car les surfaces seront glissantes et difficiles à naviguer avec le mélange pluie-neige.

— Avec des fichiers de Rob Lurie de CTV News Montréal et de La Presse Canadienne

Ceci est une histoire en développement qui sera mise à jour.

Leave a Comment